Questions vives – Tuerie à Uvalde

« Questions vives » a publié une nouvelle fiche qui animera certainement les discussions des élèves: la tuerie dans une école primaire à Uvalde (Texas).

6 portes d’entrée ont été sélectionnées pour élever le débat.

Vous pouvez télécharger la fiche ici.

« Questions vives » est une initiative d’Annoncer la Couleur – Enabel en partenariat avec Amnesty International Belgique francophone, le Conseil supérieur de l’éducation aux médias et de la RTBF.

🇺🇦 Mgr Delville invite à une intense solidarité pour accueillir collectivement les réfugiés ukrainiens 🇺🇦

Dans une lettre du 28 mars, Mgr Melville invite les Fabriques d’église, ASBL décanales et paroissiales, communautés religieuses et toute personne qui le souhaitent à signaler des places de logement disponibles.

La lettre, la procédure et les points de contact sont signalés dans le document ci-joint.

Conférence de carême avec Sébastien Belleflamme: « Peut-on encore parler de Dieu? »

Dans une société sécularisée qui se méfie des dogmes et des pratiques religieuses, comment parler de Dieu à un public hétérogène de façon crédible et renouvelée ? Nourri par son expérience auprès des Jeunes en tant que professeur de religion et animateur de retraites scolaires, SEBASTIEN BELLEFLAMME proposera plusieurs pistes de réflexion intellectuelles et spirituelles pour introduire à la question de l’existence de Dieu de manière ouverte, et en écho aux représentations mentales les plus courantes de nos contemporains. Au croisement des ressources de la foi et du questionnement philosophique, son exposé intéressera aussi bien les étudiants que les aînés qui cultivent une belle curiosité.

Dimanche 3 avril à 14h30 à la cathédrale Saint-Paul
Entrée libre
Renseignement : l.wers@liege.catho.be – 0475/74.00.58

Un outil pour aborder la guerre en Ukraine à l’école

Il revient à chacun de choisir s’il souhaite ou non aborder la question de la guerre en Ukraine avec ses élèves.

C’est dans le cadre de cette liberté pédagogique qu’Ingrid Busa, conseillère pédagogique au SeGEC, nous propose un outil pour aborder cette question.

Il s’agit d’un diaporama que chacun pourra utiliser à sa guise. Il a été pensé en trois temps: un premier temps de sensibilisation et d’émotion, un moment de réflexion et de mise à distance grâce à un texte d’Edgar Morin, en enfin un temps de mise en perspective pour exercer son esprit critique.

L’outil peut être téléchargé au format diaporama ou pdf.

Photo: Gayatri Malhotra (Unsplash)

« Le cours du tout »

Dans les lignes d’Entrées Libres, le mensuel de l’Enseignement catholique, vous trouverez un article d’Eric de Beukelaer. Le vicaire général du diocèse de Liège revient sur les velléités politiques de remplacer le cours de religion par le cours de philosophie et de citoyenneté : « D’aucuns moquaient injustement ce dernier en l’appelant ‘cours de rien’ ; s’il fallait trouver un surnom au cours de religion, je l’appellerais ‘cours du tout’. »

L’article complet peut être lu en suivant ce lien.

Chrétiens et musulmans, avec les autres, face aux défis écologiques

La 15e journée d’étude et de rencontre organisée par la Commission Interdiocésaine pour les Relations avec l’Islam (CIRI) se déroulera le samedi 19 février 2022, à l’université de Namur.

Cette journée s’adresse à toute personne intéressée par les relations entre chrétiens et musulmans, à tous les acteurs chrétiens et musulmans des différents secteurs de la vie sociale, aux évêques, aux prêtres, aux agents pastoraux, aux imams, aux enseignants, aux jeunes, aux aumôniers, aux responsables de mouvement,…

Nicolas VAN NUFFEL, président de la Coalition climat et responsable du département Plaidoyer au CNCD-11.11.11, dont le parcours est enraciné dans le christianisme, communiquera ce qui motive son engagement dans la Cité.

Zahra KHATRI, enseignante de formation, diplômée en traduction anglais-arabe et titulaire d’un Master en Langues et Lettres modernes, Monde arabe-musulman, puisant sa spiritualité dans le soufisme, parlera de l’ordre de la nature dans le Coran et de sa dimension écologique.

L’après-midi, des témoins partageront diverses manières concrètes de relever les défis écologiques.

L’invitation et le détail de la journée peuvent être consultés en suivant ce lien.

Le concile de Jérusalem

LECTURE-SPECTACLE – 24 mars 2022

En présence de l’auteur belge Armel Job

La pièce met en scène le conflit qui opposa Paul, apôtre des païens, à Pierre, disciple de Jésus, et à Jacques, frère de Jésus, chefs de l’Eglise de Jérusalem, vingt ans environ après la mort du Christ. Jacques et Pierre veulent maintenir le christianisme naissant dans le judaïsme. Ils exigent que les païens convertis soient circoncis et astreints aux prescriptions religieuses de la Torah. Paul, qui conçoit le christianisme comme un mouvement de libération universelle, refuse tant la circoncision que la loi de Moïse. Après deux rencontres houleuses, les trois hommes arrivent néanmoins à un compromis, du moins en apparence.

Cette pièce de théâtre écrite par Armel Job et qui a déjà été produite à Bruxelles, arrivera pour la première fois à Liège au printemps 2022. Elle sera jouée deux fois par les 5 comédiens de la troupe professionnelle des Universités Populaires du Théâtre. Une première représentation sera donnée en début d’après-midi à destination exclusive des élèves de 5e et 6e secondaires. Et une seconde représentation, tous publics, aura lieu en soirée.

Où? Collégiale Saint-Jean l’évangéliste, Liège

Quand? 24 mars 2022

Séance école (5e et 6e secondaire): 13H30

Séance tous public: 19H30

Plus d’informations et inscription auprès de Bernard Grégoire, coordinateur bernardgregoire@skynet.be – 0476 256 936

Pour une Eglise synodale

Aux professeurs de religion et/ou de maître de religion 

Bonjour à tous,

Comme repris dans le nouveau texte « Mission de l’école chrétienne », dès l’aube des temps modernes, des communautés chrétiennes, des congrégations religieuses, des paroisses ont construit des écoles, nos écoles. L’Eglise catholique a partagé son espérance et sa référence au Christ avec les écoles catholiques Elle a rendu possible la création d’un réseau d’écoles qui accueillent aujourd’hui des élèves, des parents et des équipes éducatives pluriels sur le plan social, culturel et convictionnel.

Nous sommes aujourd’hui les riches héritiers de ce passé et même si les membres de nos équipes sont davantage «plurielles» que par le passé, nous ne pouvons renier cet héritage. Ainsi, lorsque le pape François invite à entreprendre une démarche synodale, il nous paraît important non seulement d’y répondre mais également de vous inviter à le faire. Monseigneur Delville, dans la lettre qu’il nous a adressée en ce début d’année, nous dit que « quand nous récolterons les résultats de nos rencontres, ils seront non seulement transmis au Synode des évêques et au pape, mais ils seront aussi utilisés dans notre diocèse pour stimuler notre foi et dynamiser notre Église ». Une raison supplémentaire, s’il en faut une, de participer à cette enquête.

Avec la pandémie et ses répercussions sur l’organisation de nos écoles, les dégâts provoqués par les inondations en juillet, la mise en place des plans de pilotage, les réformes à venir, sur le terrain, le travail ne manque pas. Cependant, nous espérons de tout cœur que, malgré votre emploi du temps que nous savons très chargé, vous pourrez en dégager un peu pour aider à répondre à l’invitation du pape François. 

A qui s’adresse ce temps de réflexion et d’échanges ? Ce qui nous a frappé dans le Document préparatoire envoyé par le Vatican aux diocèses du monde entier, c’est l’idée d’associer au processus synodal des « compagnons de voyage ». C’est beaucoup plus large que de s’adresser seulement à ceux qui sont dans l’Église. Dès lors, notre souhait est d’ouvrir largement cette démarche commune, même à celles et ceux qui sont aux périphéries de l’Eglise. Même si la démarche ne s’y limite pas, l’occasion est ainsi offerte pour chacun et chacune d’exprimer ces propres sentiments, voire ressentiments, à l’égard de l’Eglise. La démarche est libre et ouverte. 

Vous qui dispensez le cours de religion dans les dernières années de l’enseignement secondaire, n’hésitez pas à aborder ce questionnement en classe en supplément d’une participation en équipe ou à titre personnel. L’Eglise est en effet une thématique qui fait partie du programme de religion. Une Eglise à aborder sous ses différents aspects : institutionnel, communautaire, à travers la diversité de ses représentations (en ce compris avec une réflexion critique concernant certaines dérives, comme le cléricalisme…). Le thème étant la « synodalité », c’est-à-dire la participation de chacun à la vie de l’Église, ce questionnaire s’adresse à tous ceux qui peuvent se sentir concernés et c’est hélas pour nous la seule façon de pouvoir, en vous contactant, remplir notre mission de délégués de notre évêque pour les questions d’enseignement. 

L’équipe diocésaine (qui compte parmi elle deux membres issus du monde d’enseignement : un directeur, Jean-Marc Drieskens et une professeure de religion, Sophie Muselle) a également rédigé une lettre à votre attention.. Toutes les informations pour participer au processus synodal (vadémécum, questionnaire, documents enfants, feuille pour les participants) se trouvent sur le site : https://www.evechedeliege.be/synode/ . En cas de besoin, n’hésitez pas à contacter un membre de l’équipe. D’avance nous vous remercions pour votre participation. 

Nous profitons de ces lignes pour vous présenter nos meilleurs vœux pour l’an nouveau. Que 2022 vous apporte le meilleur à vous ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers : une bonne santé, la fin de la pandémie et des restrictions qu’elle engendre pour nous et pour nos écoles, de nombreux projets à mener à bien, de la clairvoyance face aux défis que nous sommes amenés à relever mais aussi de nombreux moments de convivialité.

Marie-Flore MONTRIEUX et Marc DELTOUR

Délégation épiscopale pour l’enseignement