Nicolas de Sadeleer et de Charles-Hubert Born – Notre survie dépend de l’intégrité de la nature

Les dernières pandémies  démontrent clairement la vulnérabilité de l’espèce humaine au contact d’autres espèces.

La destruction des écosystèmes n’est pas non plus sans conséquences sanitaires.

Quelle morale tirer de ce constat? Repenser notre rapport à la nature.

Tel est le double constat et la réflexion de Nicolas de Sadeleer et de Charles-Hubert Born, respectivement professeur à l’Université St Louis-Bruxelles, chaire Jean Monnet, et professeur à l’UCLouvain, dans un article publié dans La Libre de ce 31 mars 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *