Marc Segers – Sophocle peut-il nous aider à comprendre ce qui nous arrive aujourd’hui ?

Marc Segers est psychiatre, psychanalyste et enseignant dans le cadre du certificat en cliniques psychothérapeutiques, orientation psychanalytique (ULB).

Dans une opinion publiée dans La Libre, il nous livre une actualisation de la célèbre tragédie grecque de Sophocle. Le dramaturge peut-il nous aider à comprendre ce qui nous arrive aujourd’hui ?

Sur le même thème, Benjamin Stievenart, responsable du secteur religion au Segec, nous proposait dans le dernier Informations une séquence pédagogique intitulée, Libérée, délivrée préparée à partir de La Reine des neiges. De nombreux apports philosophiques y sont réalisés.

Toujours sur le thème de la liberté et de l’obéissance, Le dossier pédagogique réalisé par le centre culturel Les Grignoux sur le film Noces propose un lien avec… Antigone!

Quelques pistes donc en cas de rentrée avec les rhétos!

Philippe Meirieu – « L’école d’après »… avec la pédagogie d’avant?

Philippe Meirieu est spécialiste des sciences de l’éducation et de la pédagogie. Il a contribué à diffuser en France les principes d’une « éducation nouvelle » et serait le pédagogue le plus écouté des gouvernants français. Il se définit lui-même comme militant de gauche.

Selon lui, le rôle de l’école est d’instruire et d’éduquer en visant toujours l’émancipation de l’élève et son autonomie.

Le titre de son dernier ouvrage La Riposte – Ecoles alternatives, neurosciences et bonnes vieilles méthodes: pour en finir avec les miroirs aux alouettes (2018) résume assez bien sa position.

Une récente interview vient de paraître sur le site du Café pédagogique. Il se veut assez critique quant à la « continuité pédagogique » recommandée durant le confinement.

Boris Cyrulnik – «Il faudra se remettre à vivre après le coronavirus, mais pas comme avant»

Publication dans Le Soir, le 30/03/2020
Interview par William Bourton

C’est à Boris Cyrulnik que l’on doit la popularisation du terme de résilience et d’un espoir : celui de pouvoir se relever du pire (en savoir plus). Membre du comité d’honneur de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), il est également engagé pour la protection de la nature et des animaux.
Le 31 décembre2014, il est élevé au rang d’Officier de la Légion d’honneur. Il est aussi docteur honoris causa de l’Université de Louvain-la-Neuve.

André Comte-Sponville – «L’humanité a vu bien pire!»

Parution dans Le Soir, le 31/03/2020
Interview par William Burton

André Comte-Sponville est un philosophe français. Il a été membre du Comité consultatif national d’éthique de 2008 à 2016. Il se définit comme philosophe matérialiste (à la façon d’Épicure), rationaliste (à la façon de Spinoza) et humaniste (à la façon de Montaigne). Parmi les contemporains, il se sent proche surtout de Claude Lévi-Strauss, Marcel Conche et Clément Rosset.

Axel Kahn – « Cette pandémie va accélérer la démondialisation sociale et politique du monde »

Parution dans Le Soir, le 24/03/2020
Interview par William Burton

Axel Kahn est médecin généticien et essayiste français. Il est surtout connu pour ses réflexions sur les questions éthiques comme le clonage et les OGM. Il est membre du Comité consultatif national d’éthique de 1992 à 2004 et président de la Ligue nationale contre le cancer depuis juin 2019.

Nicolas de Sadeleer et de Charles-Hubert Born – Notre survie dépend de l’intégrité de la nature

Les dernières pandémies  démontrent clairement la vulnérabilité de l’espèce humaine au contact d’autres espèces.

La destruction des écosystèmes n’est pas non plus sans conséquences sanitaires.

Quelle morale tirer de ce constat? Repenser notre rapport à la nature.

Tel est le double constat et la réflexion de Nicolas de Sadeleer et de Charles-Hubert Born, respectivement professeur à l’Université St Louis-Bruxelles, chaire Jean Monnet, et professeur à l’UCLouvain, dans un article publié dans La Libre de ce 31 mars 2020.

Le pape François nomme le père abbé d’Orval évêque de Gand

« La nouvelle était attendue depuis des semaines. Le pape François a choisi le père abbé de l’abbaye d’Orval, Dom Lode Van Hecke, pour succéder à Mgr Luc Van  Looy à la tête de l’évêché de Gand. Un trappiste comme évêque est une « première » en Belgique. » (www.cathobel.be)

L’article complet peut être lu en suivant ce lien.

Et un peu d’humour par ici.

Les contradicteurs du pape François

Dans un article précédent, il était question du film « Les Deux papes » dans lequel se « contredisaient » Benoît XVI et François.

Dans une chronique parue dans La Libre le 6 février, Eric de Beukelaer classifie en quatre catégories les contradicteurs de François.

Il y a les contradicteurs pour raisons personnelles, les contradicteurs pour raisons sociétales, ensuite pour des raisons politiques, et enfin pour des raisons ecclésiologiques.

Vous en saurez plus en lisant l’article complet dans le quotidien ou sur le site de son auteur.

Euthanasie: mieux définir la souffrance psychique?

Le procès des médecins de Tine Nys a mis en évidence la problématique des souffrances psychiques dans la pratique de l’euthanasie. 

La Libre publie une double interview d’Eric Vermeer (infirmier éthicien en soins palliatifs) et de Nadia Geerts (Ecrivaine belge, militante laïque). Ils répondent à la question « Euthanasie: faut-il mieux définir la souffrance psychique? »

Dans ces lignes (réservées aux abonnés) l’éthicien plaide pour un retrait de la loi de cette notion, le caractère incurable d’une souffrance psychique ne peut être établi. Il précise qu’ici deux courants s’opposent: l’existentialisme, « qui tend à dire que je suis digne dès lors que je suis autonome, capable de m’autodéterminer » et la conception ontologique de la dignité qui « rappelle que quelles que soient mes contingences ou la manière dont je vis, ma dignité et la valeur de ma vie sont intouchables, absolues ». Nadia Geerts, de son côté, estime que les maisons de repos sont parfois devenues des mouroirs. Sa maman a pris son cancer comme une « bonne nouvelle » car « c’était la promesse que cela allait bientôt se terminer ».

L’article complet peut être lu ici (abonnés uniquement).

Il était une foi – TV

L’émission « Il était une foi » diffusée sur la RTBF (Emissions 10′ un mardi sur deux en fin de soirée sur La Une. Rediff: le lundi suivant à 20h sur La Trois.) peut également être vue sur le site catho.be.

Les dernières émissions proposaient les titres suivants: